Comment on manipule pour avoir le consentement

Un excellent article de Yannick Harrel dans Contrepoints :

“Dans une démocratie libérale, … comme il n’est pas possible de procéder de la même manière qu’un régime totalitaire qui réclame prioritairement l’obéissance, le consentement, théoriquement libre et éclairé, doit être obtenu par un procédé détourné.”

“… le contrôle des foules nécessite de procéder obligatoirement par le canal émotionnel, et non le canal rationnel. Ce dernier est entièrement inefficace pour disposer à sa guise d’une population, et encore moins pour les opposants de la modifier.”

Un magnifique exemple nous en est fourni avec l’arrivée dans le débat climatique d’une Greta Thunberg, totalement ignorante du sujet, mais capable de soulever des foules par l’émotion qu’elle suscite.

… et a contrario par les climato-réalistes, qui essaient, sans aucun succès, de ramener le débat sur un plan rationnel.

L’article fournit néanmoins 3 pistes pour échapper à la manipulation :

  1. le refus : dire NON,
  2. “réfléchir en oblique” : poser des questions aboutissant à l’absurde,
  3. manier l’ironie socratique.

Lire l’article complet

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire