L’électricité nucléaire, une énergie du futur

Nous avons lu, avec un grand intérêt, l’excellent ouvrage de Jean-Pierre Schaeken Willemaers intitulé : “L’électricité nucléaire, une énergie du futur” venant de paraître en 2021 aux Éditions L’Harmattan.

Tout d’abord, il faut savoir que l’auteur, belge, est ingénieur électricien et mécanicien de l’Université de Louvain. Il y a enseigné la thermodynamique, puis a rejoint l’industrie au sein des groupes Tractebel et Engie où il a occupé des postes à haut niveau.

Aujourd’hui retraité, il est le Président du Pôle énergie-climat-environnement de l’Institut Thomas More, un “Think tank” franco-belge.

C’est donc un grand professionnel qui nous livre ici, en seulement 120 pages, une synthèse technique et économique complète du nucléaire dans toutes ses dimensions. Il l’aborde dans ses principes et dans ses implantations internationales, avec une vue prospective.

Jean-Pierre Schaeken Willemaers est un expert de l’énergie. Il a en effet publié “L’utopie du tout renouvelable”, “le gaz au delà de 2050” et “L’ avenir du système électrique européen”.

Il traite ici l’ensemble de la chaîne : le combustible, la radiotoxicité, les différents types de réacteurs, les déchets, leur entreposage, leur traitement et le démantèlement des centrales.

Il fait un point détaillé des réalisations et projets pour les principaux pays nucléaires : États-Unis, Chine, Fédération de Russie, pays européens, Japon, Corée du Sud, Inde.

Concernant le combustible, il traite de l’uranium (U-235 fissible), du thorium plus abondant, et des pays d’extraction du minerai.

Il rappelle les normes de toxicité exprimées en Sievert.

La partie centrale du livre concerne les technologies nucléaires du futur :

  • SMR avec les divers projets en cours de petits réacteurs modulaires,
  • Petites centrales nucléaires embarquées,
  • Réacteurs de 4ème génération. Six technologies de réacteurs seraient exploitables à horizon 2030-2040 :

           -à neutrons rapides refroidis à l’hélium, ou au sodium ou au plomb.

           -à très haute température.

           -refroidis à l’eau supercritique.

           -à sels fondus (chlorure ou fluorure de lithium).  

  • D’autres technologies alternatives sont exposées : réacteur hybride piloté par un accélérateur de protons,
  • Et surtout le grand espoir : réaliser la fusion nucléaire de 2 noyaux d’isotopes de l’hydrogène à horizon 30 à 50 ans ?

L’ouvrage présente en outre des combustibles nucléaires alternatifs, l’apport du numérique à l’efficacité et la sécurité, et des applications des nanotechnologies au nucléaire.

Il décrit la classification des déchets selon leur activité (faible, moyenne, haute) et leur durée de mi-période. Il analyse les modes de stockage adaptés (piscine, enfouissement).

Jean-Pierre Schaeken Willemaers démystifie le danger du nucléaire et démontre que les accidents connus ont eu un impact beaucoup plus faible que l’image donnée par les médias et les ONG anti-nucléaires cherchant à effrayer les populations.

C’est le secteur industriel où les normes de sécurité sont devenues les plus strictes.

D’importants progrès sont en perspective. Mais en attendant, le grand carénage permettrait de rallonger en sécurité la durée de fonctionnement des réacteurs actuels d’au moins 20 ans et de produire de l’électricité aux prix les plus compétitifs.

En France, des politiques incompétents ont arrêté les prototypes de réacteurs à neutrons rapides (surgénérateurs Superphénix et Astrid). Ils avaient l’avantage de rendre fissiles les éléments fertiles (U-238) du minerai actuellement non “brûlés”et réduits à l’état de déchets. Les surgénérateurs permettent de faire d’une pierre 2 coups : nous rendre indépendants, et réduire considérablement les déchets. La Chine et la Russie commencent à maîtriser cette technologie.

Les mouvements écologistes veulent la sortie du nucléaire. Ce serait un immense gâchis.

Tous les organismes officiels, même le GIEC-IPCC admettent aujourd’hui que le nucléaire est une énergie de l’avenir, pour l’homme et la nature.

Acheter le livre chez l’Harmattan

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire