Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

(Article d’Aymeric Belaud initialement paru dans IREF du 23 Juin 2021)

L’Apocalypse est prévue pour 2050. Le projet de rapport rédigé par des centaines de scientifiques rattachés au Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) prévoit de monstrueuses pénuries d’eau, un exode massif, et une hausse de la malnutrition. Tout cela à cause du réchauffement climatique.

En 2050, les villes côtières seront menacées par la hausse du niveau de la mer, ce qui entraînera des migrations importantes. Des centaines de millions de personnes seront affectées par des pénuries d’eau, et d’autres plusieurs centaines de millions seront frappées par des canicules extrêmes. Par ailleurs, après avoir affirmé qu’il ne fallait absolument pas dépasser un réchauffement de 2°C, le GIEC estime désormais qu’il doit être limité à +1,5°C.

N’est-il pas temps de retrouver la raison ? Les anciennes prévisions alarmistes du GIEC se sont toutes révélées inexactes. Par exemple, le GIEC prévoyait en 1990 une augmentation de 0,3 °C par décennie de la température de l’atmosphère ; elle n’a été que de 0,05 °C de 1998 à 2012. Il estimait aussi une hausse de 5 cm par décennie du niveau des mers ; elle a été de 1,7 cm. Le GIEC affirmait même en 1995 que la plupart des plages atlantiques des États-Unis auraient disparu… en 2020.

Les conclusions préliminaires du rapport, qui ne sortira qu’en février 2022, sont déjà reprises par tous les médias. Sans aucun esprit critique ! Pourtant le GIEC n’incarne pas à lui seul la vérité scientifique. Bien au contraire. En 2019, 900 scientifiques ont signé une lettre assurant qu’« il n’y a pas d’urgence climatique ». Les prophètes de l’Apocalypse ont rarement eu raison dans le passé…

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

  1. Les mêmes prévisions apocalyptiques étaient faites dans les années 70 par le Club de Rome (une sorte de Giec avant la lettre) et elles se sont toutes, sans exception, révélées fausses. A l’époque on annonçait que la pollution allait obscurcir le ciel et filtrer le soleil, ce qui devait se traduire par un refroidissement général connu sous le nom de Global cooling.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire