Interdiction du remplacement des chaudières à fioul : une nouvelle contrainte écologiste

(Article d’Aymeric Belaud initialement publié dans IREF du 26/01/22)

Dès le 1er juillet 2022, toute installation de nouvelles chaudières au fioul, ou au charbon, sera strictement interdite. Il sera certes toujours possible de faire entretenir et réparer les équipements existants. Mais pour une durée limitée dans le temps. A terme, ce sont trois millions de ménages, principalement en zone rurale, qui devront changer leur chaudière.

Mais quelle énergie pour remplacer le fioul ? L’électricité, alors que notre réseau est, chaque hiver, sous tension ? Le gaz, alors que bon nombre de foyers en zone rurale n’y sont pas raccordés ?

Cette nouvelle norme écologiste vient une fois de plus impacter une partie des Français qui devront, dans les prochaines années, changer l’ensemble de leur installation pour passer à un mode de chauffage parfois plus cher et moins fiable. Un nouveau coup porté au porte-monnaie, que la ministre Barbara Pompili veut néanmoins atténuer… en distribuant des aides financières pour remplacer une chaudière. Une nouvelle distribution d’argent public pour creuser encore la dette.

Cette énième interdiction est également illogique : la France est l’un des pays les moins émetteurs de gaz à effet de serre d’Europe. Pourquoi vouloir à tout prix réduire les émissions de carbone de la France, quitte à désavantager ses citoyens ? De plus, pourquoi encourager l’installation de chaudière à gaz, alors que cette énergie est également polluante ?!

Plutôt que de vouloir s’immiscer dans chaque détail de la vie de ses citoyens, le gouvernement devrait plutôt laisser faire le marché. Si de nouvelles sources d’énergies aussi fiables, plus écologiques et moins chères permettent de se chauffer aussi bien que le fioul, les Français les choisiront. De même, investir dans de nouveaux parcs nucléaires et mettre en place une réelle concurrence entre les fournisseurs d’électricité permettraient de rendre le chauffage électrique plus sûr et moins coûteux, tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.

NDLR : il est à noter que la plupart des chaudières au fuel sont fabriquées en France : les interdire, c’est une autre façon de désindustrialiser la France.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire