Le WWF veut légitimer les candidats avec un « passe climatique »

(Article d’Adelaïde Motte initialement publié dans IREF du 25 Février 2022)

Quel est le point commun entre le pouvoir d’achat, l’immigration, la diplomatie, l’armée, l’école, la santé et les territoires ? Ils doivent être reliés à l’écologie. C’est ce que pense WWF, qui demande aux candidats à l’élection présidentielle de “soumettre chacune des décisions de [leur] mandat présidentiel à l’obtention d’un passe climatique”.

Pour cela, l’ONG propose une institution indépendante qui évaluerait les stratégies, engagement et lois “susceptibles d’avoir un impact sur la trajectoire française d’émissions de CO2 ou sur l’état de la biodiversité”. Le juge pourrait même déclarer la proposition “irrecevable” si elle n’était pas cohérente avec les objectifs écologiques français.

L’histoire pourrait être amusante si le WWF n’y avait pas inclus ce petit mot, “passe”.

Il explique que, parce que l’Etat a utilisé des moyens particulièrement contraignants pour le quotidien des Français afin de résorber la crise sanitaire, “rien ne peut plus justifier aujourd’hui qu’un chef d’Etat ne s’impose pas la même discipline dans la lutte contre la crise écologique”.

Faut-il donc s’attendre, pour la sauvegarde de la planète, à des confinements, à un télétravail forcé, à des restrictions de déplacements ? Le WWF verrait-il d’un bon œil les Français présenter un passe climatique affirmant qu’ils se déplacent en bus ou en vélo pour pouvoir entrer dans un restaurant ? Dans une société où certains n’hésitent pas à affirmer que nous devons moins nous laver, avoir moins d’enfants et manger exclusivement bio et vegan, l’hypothèse n’est pas si improbable.

L’écologisme montre régulièrement son vrai visage, celui d’un totalitarisme vert au service d’une idéologie, le réchauffement climatique, qui ne souffre aucune remise en cause, et cherche à s’imposer par des mesures liberticides et néfastes pour le niveau de vie de tous. Nos dirigeants et ceux qui espèrent l’être doivent se détacher de ses militants pour revenir aux sujets qui doivent préoccuper un chef d’Etat.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire