Éolien terrestre: Mme la Ministre Pannier-Runacher annonce des chiffres faux pour justifier des décrets et court-circuiter les parlementaires

Nous republions ici une lettre ouverte de la Fédération Environnement Durable (FED) du 27 Juillet 2022 :

Pour  imposer de force des éoliennes  rejetées par la majorité des français,  Mme la Ministre Pannier Runacher a déclaré qu’elle allait publier avant la  fin de cette semaine,  sans consulter ni l’assemblée nationale ni  le  Sénat, un arrêté pour débloquer immédiatement 10 GW d’éolien terrestre. 

 
Sa déclaration reprend pratiquement  “mot pour mot”  le programme voulu par le  lobby des promoteurs éoliens, qu’ils ont dévoilé par leur avocats  le 3 juin 2022 dans la revue le Monde  le l’Energie : “Le gouvernement doit agir pour mettre en service les 10 GW d’éoliennes terrestres en attente” (1) 
 
Pour justifier ce programme madame la Ministre a annoncé des chiffes de production d’électricité frauduleux.

Elle a déclaré que  10 GW allaient fournir de l’électricité à une région comme les Hauts de France qui consomment annuellement 49,8  TWh. (2)

L’éolien ayant un rendement annuel de 23%, ces éoliennes produiraient  20,1 TWh c’est à dire  2,5 fois moins. (3) 

Au-delà de ce mensonge, il faut souligner que, la France ne disposant pas des capacités de stockage suffisants pour rendre pilotables 10 GW d’éoliennes au fonctionnement intermittent, la production d’électricité éolienne est évidemment assujettie aux conditions météorologiques au moment où on veut la consommer.  

La Fédération Environnement Durable condamne ce genre de pratiques destinées à tromper citoyens et les parlementaires pour les influencer de façon à ce qu’ils prennent des décisions  contraires à l’intérêt général.  


Annexe 
1)  https://www.lemondedelenergie.com/gouvernement-doit-agir-mettre-service-10gw-eoliennes-terrestres-attente/2022/06/03/

2) Consommation électrique de Hauts-de-France 

3) 10,1GW x 24heures  x365 jours  x 23% = 20,1 TWh 

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

3 réponses

  1. Pourquoi pas lancer de l’éolien si « en même temps » on lance des EPR… ? Wait and see.
    A propos des moulins à vent, pourquoi n’oblige-t-on pas ses promoteurs à budgéter leur démantèlement comme dans les autres industries, y compris nucléaires. Actuellement c’est au propriétaire de se dépatouiller pour démanteler. Il va reperdre tout ce qu’il aura gagné. Si on comptait le budget du démantèlement et de la gestion des déchets des éoliennes (non étudiée alors que c’est l’argument seriné par les antinucléaires…), on aurait de sacré surprises.
    Notre « ministre » est-elle au moins au courant ?

  2. “Elle a déclaré que 10 GW allaient fournir de l’électricité à une région comme les Hauts de France qui consomment annuellement 49,8 TWh. (2)”
    “allaient fournir de l’électricité” veut dire une partie. Ce qu’elle a dit est donc vrai. Comme 10 GW est une puissance, comme le calcul que vous faites le montre bien, la tromperie consiste à omettre de donner les chiffres de la quantité en TWh. Est-ce un mensonge ou une preuve d’incompétence? Une ministre sait-elle faire ce calcul qu’on apprend à faire au lycée? Par ailleurs, je pense que ce n’est pas elle qui a cité la consommation de 49,8 TWh. Elle a peut-être dit “10 GW allaient fournir de l’électricité à une région comme les Hauts de France” et votre citation indirecte n’est pas strictement délimitée par des guillemets, par exemple.
    De toute manière, ll faut que l’Etat arrête de prendre la place du Parlement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Soutien à l’association “Climat et Vérité”

Le soutien de 25 € ne vous donne pas droit à adhésion à l’association,
mais vous permet néanmoins de nous soutenir.
En cas de problème de paiement, procédez par virement

 

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire

Adhésion à l’association “Climat et Vérité”

La cotisation annuelle d’adhésion à l’association se monte à 50 €
L’adhésion est calendaire (1er Janvier au 31 décembre)
En cas de problème de paiement procédez par virement

Don à l’association “Climat et Vérité”

Attention, de don ne donne pas droit à adhésion à l’association, qui nécessite le paiement d’une cotisation.
Vous pouvez fixer librement le montant de votre don
En cas de problème de paiement, procédez par virement