Al Gore, spécialiste de l’apocalypse climatique

Al Gore, spécialiste de l’apocalypse climatique :

“[Nous emprisonnons] autant de chaleur supplémentaire que celle qui serait dégagée par 750 000 bombes atomiques de classe Hiroshima explosant sur la Terre, toutes les 24 heures”.

“Et cette chaleur supplémentaire fait grimper les températures… générant un flux massif de réfugiés climatiques migrant à travers les frontières internationales – jusqu’à un milliard au cours de ce siècle.”

“Cette même chaleur supplémentaire est à l’origine des sécheresses qui menacent la production agricole. Le système alimentaire est exposé à un risque de défaillance de plusieurs greniers à blé plus élevé que nous n’aurions jamais pu l’imaginer”.

“Mais voici la bonne nouvelle… Si nous parvenons à un véritable zéro net, et que nous cessons d’augmenter la quantité de ce gaz qui piège la chaleur, les températures cesseront d’augmenter presque immédiatement… Si nous restons au niveau zéro, 50 % de la pollution par les gaz à effet de serre d’origine humaine disparaîtront de l’atmosphère en 25 à 30 ans seulement.”

(NDLR : voir aussi l’article : Al Gore a amassé une fortune colossale grâce à l’alarmisme climatique)

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

4 réponses

  1. Merveilleux, Al Gore a inventé le système climatique à inertie nulle. En effet, il indique que si nous atteignons le net zéro, les températures chuterons quasiment instantanément. C’est un peu en contradiction avec l’affirmation que 50% des gaz à effet de serre auront disparu en 25 ou 30 ans. Il en restera donc encore la moitié. Donc une fois qu’on aura arrêté d’émettre, tout ira mieux tout de suite au moment ou on aura toujours la même quantité dans l’atmosphère.
    Il nous prend pour des imbéciles ou il ne sait pas de quoi il parle.

  2. “[Nous emprisonnons] autant de chaleur supplémentaire que celle qui serait dégagée par 750 000 bombes atomiques de classe Hiroshima explosant sur la Terre, toutes les 24 heures”.
    Je n’ai aucune envie de passer quelque seconde que se soit sur les propos de ce personnage. Un lecteur bienveillant pourrait-il calculer la chaleur SUPPLEMENTAIRE dont question ci-dessus. N’avons-nous développé, involontairement, inconsciemment,… une résistance étonnante à la désintégration calorique…?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire