France 3 fait le buzz avec la “forêt” terrifiante de socles en béton d’éoliennes en mer

(Nous republions ici un article de Economie Matin du 22 Août 2022)

Le fait est assez rare pour être souligné. Mais un journaliste de France 3 – donc du service public – vient de diffuser une enquête terrifiante sur l’inimaginable forêt de 70 socles en béton d’éoliennes que le Président Emmanuel Macron s’apprête à faire installer dans la mer Normande à quelques kilomètres au large de Fécamp. 

Cette enquête a été publiée ici   https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/5000-tonnes-50-metres-de-haut-visite-du-chantier-colossal-des-fondations-d-eoliennes-en-mer-au-havre-2598096.html et montre un visage terrible de la transition écologique telle que l’envisage la Première Ministre Elisabeth Borne et sa Ministre de l’Energie Agnes Pannier Runachier. Pour continuer cette politique funeste elles souhaitent faire promulguer une loi qui accélere les installations d’éoliennes en mer dans l’objectif d’installer pas moins de 5.000 éoliennes au bord du littoral Français telles que celles prévues au large de Fécamp.

Les chiffres  énumérés par France 3 sont édifiants : 

  • Le socles en béton d’éoliennes pèsent 5.000 tonnes au sol et 10.000 tonnes une fois remplis en mer
  • Le béton total utilisé pèse donc plus de 350.000 tonnes
  • Chaque socle mesure plus de 50 mètres de haut et 26 mètres de diamètre
  • Le seul chantiers des éoliennes représente 27 hectares


Nous ajouterons les calculs suivants : 

  • Les émissions de gaz à effet de serre des seuls socles représentent plus de 100 millions de kg de CO2
  • La surface marine mobilisée par les 70 éoliennes représentera entre 70 et 80 km2
  • Ces 70 éoliennes ne produiront que 13% de ce que produisait la centrale nucléaire de Fessenheim avant son arrêt (Facteur de charge de référence Windeurope 38%)


Bref ces éoliennes en mer vont polluer les fonds marins, stériliser une surface de pêche considérable, et ne produire qu’une quantité infime d’électricité. Il a été calculé que pour une surface de 1km2 mobilisé pour une centrale nucléaire (surface de Fessenheim par exemple) il fallait installer des éoliennes en mer sur 500 km 2 de surface maritime.

Le projet d’Emmanuel Macron est donc avec sa loi d’exception d’installer 5.000 éoliennes en mer qui stériliseront prêt de 6.000 km2 de surface maritime ce qui correspond à environ 10 km2 de surface mobilisée pour des réacteurs nucléaires. 

Rendez-vous donc à la rentrée pour la discussion de cette loi d’exception visant : 

  • à supprimer les voies de recours des citoyens victimes des éoliennes,
  • à augmenter la possibilité d’atteinte aux espèces protégées
  • à outrepasser la loi littorale pour installer au bord de nos beaux littoraux préservés des unités industrielles d’entretiens des potentielles éoliennes en mer.

 

Il sera passionnant pour l’histoire d’observer si les Députés et Sénateurs Macronistes, du MODEM ou de la NUPES souhaiteront collaborer à ce projet funeste pour la France, ses paysages et son patrimoine culturel et énergétique. 

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire