Bonne nouvelle : la COP27 a déçu la plupart des écologistes

(

La COP27 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques) s’est terminée dimanche 20 novembre avec l’adoption d’un texte final. Selon Laurence Taubiana, ambassadrice pour le climat et initiatrice des Accords de Paris sur le climat,

« cette COP est décevante, elle a affaibli les obligations pour les pays de présenter des engagements nouveaux et plus ambitieux ».

En effet, aucune initiative nouvelle n’est annoncée  pour augmenter les objectifs de réduction d’émissions. Plus encore, la question de la réduction de l’usage des énergies fossiles est à peine mentionnée dans les documents signés par les participants.

Cette conférence a surtout été marquée par l’adoption d’une résolution, qualifiée d’ « historique » par ses promoteurs, en faveur des pays les plus pauvres, afin de compenser les dégâts que leur cause le changement climatique. Il s’agit d’un fonds consacré aux « pertes et dommages » climatiques auquel la Chine devrait participer, à la demande de l’Europe, en tant que pays… riche. Tout comme devraient participer les États du golfe Persique riches en pétrole, et d’autres pays à revenu élevé du monde en développement. C’est un changement notable car jusqu’à maintenant, les pays occidentaux assuraient pratiquement toutes les dépenses de soutien aux pays pauvres.

En revanche, on ne sait rien quant à la manière dont ce fonds fonctionnera, on ne sait pas s’il sera en mesure d’apporter une aide rapide et efficace. Il n’est pas évident non plus de pouvoir attribuer avec certitude tel ou tel événement au changement climatique. Ce sera aux scientifiques de le déterminer.

On ne peut que se réjouir de ce semi-échec de la COP27, même s’il faut craindre que des dizaines de milliards d’euros soient encore gaspillés pour essayer de faire baisser les émissions de CO2 et pour développer les énergies renouvelables.

Il est urgent qu’une approche scientifique enfin objective soit disponible. Car les travaux de Steven Koonin – un spécialiste du climat – l’affirment vigoureusement, force arguments à l’appui : non, il n’y a pas d’urgence climatique. Comme il n’y a pas de justice climatique.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire