A contre-courant : des sénateurs de l’état du Wyoming déposent un projet de résolution pour interdire l’achat et la vente des véhicules électriques d’ici 2035

Des sénateurs de l’état du Wyoming veulent voter une résolution pour la suppression progressive des ventes de véhicules électriques neufs d’ici 2035.

La proposition de résolution est disponible ici : https://wyoleg.gov/Legislation/2023/SJ0004

Elle a été déposée au Sénat et sera votée prochainement :

Traduction du texte déposé au sénat :

État du Wyoming 23LSO-0334

SÉNAT RÉSOLUTION CONJOINTE NO. SJ0004

Éliminer progressivement les ventes de véhicules électriques neufs d’ici 2035.

Parrainé par : le(s) sénateur(s) Anderson, Boner, Cooper et Dockstader et le(s) représentant(s) Burkhart et Henderson

UNE RÉSOLUTION COMMUNE
pour
UNE RÉSOLUTION CONJOINTE exprimant son soutien à l’arrêt progressif de la vente de véhicules électriques neufs dans le Wyoming d’ici 2035.

ATTENDU QUE, la production de pétrole et de gaz est depuis longtemps l’une des industries fières et appréciées du Wyoming ; et

ATTENDU QUE l’industrie pétrolière et gazière du Wyoming a créé d’innombrables emplois et a apporté des revenus à l’État du Wyoming tout au long de l’histoire de l’État ; et

ATTENDU QUE, depuis son invention, le véhicule à essence a permis aux industries et aux entreprises de l’État de se livrer au commerce et de transporter plus efficacement les biens et les ressources à travers le pays ; et

ATTENDU QUE les vastes étendues d’autoroutes du Wyoming, associées à un manque d’infrastructures de recharge des véhicules électriques, rendent l’utilisation généralisée des véhicules électriques impraticable pour l’État ; et

ATTENDU QUE les batteries utilisées dans les véhicules électriques contiennent des minéraux critiques dont l’approvisionnement domestique est limité et à risque de perturbation ; et

ATTENDU QUE les minéraux critiques utilisés dans les batteries électriques ne sont pas facilement recyclables ou jetables, ce qui signifie que les décharges municipales du Wyoming et d’ailleurs devront développer des pratiques pour éliminer ces minéraux de manière sûre et responsable ; et

ATTENDU QUE, l’expansion des bornes de recharge de véhicules électriques dans le Wyoming et dans tout le pays nécessaire pour prendre en charge davantage de véhicules électriques nécessitera des quantités massives de nouvelle génération d’énergie afin de soutenir la mésaventure des véhicules électriques ; et

ATTENDU QUE les États-Unis ont constamment investi dans l’industrie pétrolière et gazière pour soutenir les véhicules à essence, et que cet investissement a entraîné l’emploi continu de milliers de personnes dans l’industrie pétrolière et gazière du Wyoming et dans tout le pays ; et

ATTENDU QUE les combustibles fossiles, y compris le pétrole et les produits pétroliers, continueront d’être vitaux pour le transport des marchandises et des personnes à travers le Wyoming et les États-Unis pour les années à venir ; et

ATTENDU QUE, la prolifération des véhicules électriques au détriment des véhicules à essence aura des effets délétères sur les communautés du Wyoming et sera préjudiciable à l’économie du Wyoming et à la capacité du pays à s’engager efficacement dans le commerce ; et

ATTENDU QUE l’arrêt progressif de la vente de nouveaux véhicules électriques dans le Wyoming d’ici 2035 assurera la stabilité de l’industrie pétrolière et gazière du Wyoming et aidera à préserver les minéraux essentiels du pays à des fins vitales.

MAINTENANT, PAR CONSÉQUENT, IL EST RÉSOLU PAR LES MEMBRES DE LA LÉGISLATURE DE L’ÉTAT DU WYOMING :

Section 1. Que la législature encourage et exprime comme objectif que la vente de nouveaux véhicules électriques dans l’État du Wyoming soit progressivement supprimée d’ici 2035.

Section 2. Que la législature encourage les industries et les citoyens du Wyoming à limiter la vente et l’achat de nouveaux véhicules électriques dans le Wyoming dans le but d’éliminer progressivement la vente de nouveaux véhicules électriques dans le Wyoming d’ici 2035.

Section 3. Que le secrétaire d’État du Wyoming transmette des copies de cette résolution au président des États-Unis, à chaque membre de la délégation du Congrès du Wyoming, au président du Sénat des États-Unis, au président de la Chambre des représentants des États-Unis, au gouverneur du Wyoming et le gouverneur de Californie.

Cette proposition de résolution arrive à contre-courant de la transition énergétique en Europe qui, pour la partie transport, veut remplacer l’ensemble du parc automobile actuel par des véhicules à moteur électrique à batterie ou à hydrogène, avec comme jalon une interdiction des ventes de véhicules à moteur thermique en 2035.

Cette stratégie Européenne de remplacement du parc automobile est un non-sens écologique et économique, quelque chose de purement idéologique, et c’est bien ce que ces sénateurs mettent en avant pour argumenter contre le véhicule à moteur électrique alimenté par des batteries de traction.

Une résolution à caractère symbolique

Cette résolution SJ0004 cherche à encourager les industries et les résidents du Wyoming à limiter volontairement la vente et l’achat de nouveaux véhicules électriques, dans le but de les éliminer complètement d’ici 2035. 

Contrairement à l’interdiction californienne des voitures à essence, le co-sponsor de la résolution, le sénateur Brian Boner, R-Douglas, a déclaré que la résolution du Wyoming serait significative pour faire une déclaration si elle était adoptée, mais qu’elle serait entièrement symbolique. 

On pourrait même dire ironique, mais il s’agit évidemment d’un problème très grave qui mérite une discussion publique“, a déclaré Boner. 

Je suis intéressé à m’assurer que les solutions que certaines personnes veulent à la soi-disant crise climatique sont réellement pratiques dans la vraie vie“, a déclaré Boner. “Je n’apprécie tout simplement pas que d’autres États essaient de forcer une technologie qui n’est pas prête.” 

Malgré la volonté “symbolique” de cette résolution, espérons que qu’elle sera adoptée par le Sénat afin de montrer l’exemple au reste du monde que toute la politique de la transition énergétique forcée n’est qu’un vaste gaspillage inutile.

Face à l’absence d’urgence climatique, il faut stopper ces politiques.

Peu importe la motorisation des véhicules, comme dans n’importe quel marché, il faut laisser le choix au consommateur.

Le sénateur républicain Brian Boner, à gauche, et Jim Anderson parrainent la résolution conjointe 4 du Sénat, qui interdirait la vente de véhicules électriques dans le Wyoming d'ici 2035.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

  1. Quand est-ce qu’une telle initiative arrivera chez nous, ou quelque part en Europe?
    Peut-être plus vite que l’on pourrait croire, si l’on en croit la désaffection exponentielle des nouveaux acheteurs de voitures électriques chez nous.
    Les arguments de ces élus du Wyoming sont percutants et totalement fondés, donc aussi valables chez nous.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire