Conférence sur le climat de Paul Deheuvels

Nous vous invitons à lire et voir la conférence sur le climat donnée par Paul Deheuvels le 9 février 2023 au siège de la SCM SA de  Bernard Beauzamy. 

Le Professeur Deheuvels est un statisticien, membre de l’Académie des Sciences. Il est diplômé de l’Ecole Normale Supérieure et titulaire d’un Doctorat d’État et a enseigné non seulement à Paris Jussieu mais également aux États-Unis. Il a été consultant pour l’industrie. Une belle carrière sans carriérisme. 

Il était l’invité du Professeur Bernard Beauzamy, polytechnicien et Docteur d’Etat, fondateur et PDG de la Société de Calcul Mathématiques.

La conférence de Paul Deheuvels s’intitule “La Religion du Carbone” et aurait pu s’intituler “le climat, beaucoup de bruit pour rien “. 

Ceux qui connaissent Paul Deheuvels savent qu’il est un homme de convictions, un esprit libre et courageux, mu dans tous les domaines qu’il approche, par une démarche scientifique rigoureuse, doublée d’un talent de  pédagogue, au service du bien commun. Il s’intéresse au climat depuis de très longues années et est insensible à la doxa dominante. Seuls l’intéressent les faits, la rigueur des démarches et des modèles utilisés. 

Il faut ajouter qu’il anime toutes les 4 semaines, sur Radio Courtoisie, une émission de 3 heures sur les Sciences et les Techniques. Il y traite du climat régulièrement. 

Lors de cette conférence, devant des scientifiques, des universitaires et des responsables d’entreprises, il a exposé l’état de ses analyses sur le climat. 

Il a reconstitué en détail les étapes de l’émergence du dogme officiel depuis les années les années 70. Il conclut qu’attribuer l’évolution des températures constatée à l’élévation du CO2 anthropique est scientifiquement infondé. De plus les modèles d’évolution du climat à échéance 2050 et encore plus 2100 n’ont aucune crédibilité.

Paul Deheuvels dénonce les erreurs et manipulations qui conduisent les gouvernements, surtout en occident, à prendre des mesures gravissimes qui vont conduire à un véritable suicide collectif, social et industriel,  sans aucun effet prouvé sur le climat. C’est le cas en particulier des directives prises, au niveau européen, avec l’objectif impossible de la neutralité carbone.

Elles résultent des mensonges et de l’aveuglement idéologique du GIEC, qui profite de l’incompétence et de l’opportunisme d’une classe politique devenue autiste. Une perversion de la science, une folie collective qui mène à l’abîme, avec nos populations soumises à une propagande croissante reposant sur la peur. Tout ça pour presque rien. Car les vraies motivations sont ailleurs. Deheuvels sera-t-il entendu ?

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

2 réponses

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec la phrase suivante prise dans le texte.
    “La conclusion est que le CO2 anthropique reste très longtemps
    dans l’atmosphère terrestre. 60% (resp. 40%) du CO2 émis sera encore présent dans les 20
    ans (resp. 100 ans) qui suivent. Ceci mène à la conclusion qu’il est illusoire de vouloir
    stabiliser la concentration du CO2 pour limiter son influence sur le réchauffement. La
    seule stratégie qui pourrait s’avérer efficace est l’arrêt total d’émissions de CO2 dans le monde
    entier, cette action étant physiquement impossible.”

    Le carbone d’origine anthropique est en proportion beaucoup plus faible. Le taux actuel ne serait que de 6%. Il semble que les taux que le texte annonce supposent des calculs qui considèrent que le carbone d’origine anthropique et celui d’origine naturelle ne se dissolvent pas à la même vitesse ce qui est faux!
    Il n’y a donc rien à craindre du CO2. De plus, ce qui arrêtera le CO2 c’est la difficulté de continuer à trouver des carburants fossiles qu’ils faudra remplacer, parce que c’est la meilleure solution, par des carburants synthétiques dont la production nécessite énergie abondante et CO2!

    Je vous remercie de la faire corriger par Camille Veyres.

  2. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Terrier Marcel il n’y a pas deux types de CO2, l’anthropique et le naturel. Il y a juste du CO2. J’ajoute que même si le monde entier arrêtait d’émettre du CO2, aucun d’entre nous ne verrait le résultat de cette action. Au contraire, après un arrêt total (impossible en réalité), du fait de l’inertie de tous les systèmes en jeu (atmosphère, océans, etc.) la température continuerait à augmenter pendant des dizaines d’années (à supposer que le réchauffement soit vraiment d’origine humaine).
    S’affranchir des combustibles fossiles a un sens mais uniquement au sens où nous sommes dans la main des producteurs de pétrole et la guerre actuelle montre bien combien coûte la dépendance à la Russie. Mais avec les voitures électriques, nous troquons une dépendance vis à vis de la Russie et du Moyen Orient pour une dépendance encore plus marquée vis à vis de la Chine (terres rares en particulier).
    Tout cela nous ramène au nucléaire. Qu’on l’aime ou pas, c’est une porte de sortie possible et après près de soixante dix ans d’exploitation en France, on peut être raisonnablement assuré qu’on sait maîtriser les risques. Peut-être que l’hydrogène sera un complément mais le coût sera exorbitant.
    Une chose est sûre, la politique actuelle, dictée pour faire plaisir aux écologistes (même pas reconnaissants) et au GIEC nous mène droit dans le mur. Le choc sera frontal et rude.
    Grinderdo

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire