Météo-Climat : France Télévisions inaugure ses séances de grande déprime climatique

(Jany Leroy dans BV du 14/3/23)

Sans augmentation de la redevance,  offre à ses téléspectateurs une minute d’angoisse quotidienne. Cadeau ! À la traditionnelle séquence météo viennent désormais se greffer les 60 secondes tant attendues. L’apocalypse. Quand ? Pourquoi ? Comment ? Y aura-t-il des survivants ? Pour le savoir, voici le journal de la météo et du climat sur France 2 et 3. Nouveau décor, nouveau thermomètre, nouveaux nuages et un tableau de bord indiquant, en temps réel, la montée de la température de la planète « dues aux activités humaines depuis 1900 ».

Ah, nous ne sommes pas raisonnables. +1,187 497 864 degré centigrade. Mon Dieu ! Le compteur tourne. Pendant que la présentatrice de France 3 parlait, le chiffre a augmenté de deux cents millionièmes. 1,187 497 866 °C. Puis encore deux autres… 1,187 497 868 °C. À l’Élysée,  tance son ministre de l’Économie : « Enlève ton col roulé, Bruno, et regarde le journal de la météo et du climat. Ça se réchauffe à toute vitesse. »

Au mot près, les présentatrices respectives récitent le même texte. Deux salaires pour une prestation identique. Double dépense énergétique due à la consommation des projecteurs. La leçon de citoyenneté écoresponsable commence mal. « Augmentation des périodes de canicule, de sécheresse ou encore les graves incendies de l’été dernier… » La séquence débute dans l’allégresse. La dame de France 3 est vêtue de noir. En grand deuil de ce climat décédé dans la fleur de l’âge. Dieu merci,  est là : « Chaque jour, nous répondrons à vos nombreuses questions pour comprendre comment s’adapter à ce climat qui change. » Rectificatif : il bouge encore. Comment s’adapter ? Chaque jour, les téléspectateurs gagnés par l’anxiété du bulletin précédent sauront comment faire baisser la température mondiale. Destruction de leur voiture, isolation du téléviseur… Dans une conférence, le créateur du bilan carbone Jean-Marc Jancovici déclare : « Les centrales à charbon dans le monde sont un plus gros problème que la totalité des moyens de transport dans le monde. » Si des téléspectateurs sont PDG d’une centrale à charbon, qu’ils n’hésitent pas à appeler France Télévisions. La dame en noir leur expliquera comment faire. Les robinets à fermer, les manettes à actionner…

Dans son bureau, le directeur de l’information est à cran : Il est « insupportable qu’on se réjouisse qu’il fasse 25 degrés à Biarritz en février sans expliquer pourquoi. » Dans une mer envahie par des particules de déchets plastique, des gens se baignent en plein hiver sans se poser la question majeure : pourquoi tant de degrés ?

En conclusion de cette séance d’incitation à la déprime collective, les deux chaînes se distinguent enfin. France 2 fait appel à un membre du GIEC pour enfoncer le clou final, tandis que France 3 consulte une climatologue. Rien ne va plus. La clim’ du studio a rendu l’âme, le décor vacille… Rendez-vous est donné pour la météo-climat du lendemain. Sous toutes réserves qu’une tornade vienne anéantir le bâtiment, une inondation, un incendie, une explosion du budget météo. Tout peut arriver.

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

9 réponses

  1. Tant qu’à rallonger le bulletin, il conviendrait de parler des températures et neiges aux USA, au Canada, en Chine, au Japon…. et de les “expliquer”, bref ailleurs qu’en France. On peut rêver…

  2. Tous les présentateurs météo pourtant compétents et sérieux qui exprimaient un avis différent ont été priés de partir. Il ne reste que des perroquets!
    On est bien en présence ingénierie sociale organisée pour préparer les populations à des contraintes imposées par ceux qui mènent le pays à sa perte pour le plus grand profit d’une minorité.

    1. “””””””””””””””On est bien en présence ingénierie sociale organisée pour préparer les populations à des contraintes imposées par ceux qui mènent le pays à sa perte pour le plus grand profit d’une minorité.””””””””
      Par exemple en nous imposant des carburants synthétiques comme vous le préconisez dans les commentaires de l’article de Michel Gay

    2. Comme dans tout milieu professionnel, privé ou public, ceux qui sont trop critiques vis à vis de la ligne défendue par les chefs dégagent, ceux qui ne disent rien restent, et ceux qui lèchent les bottes montent !

      1. C’est ben vrai ça ; mais de temps en temps ça pète ; alors les chefs dégagent; parmi ceux qui n’ont rien dit quelques uns deviendront chefs et ceux qui ont lêcher les bottes vont se faire soigner les langues
        https://www.google.com/search?q=c%27est+ben+vrai+%C3%A7a+m%C3%A8re+denis&rlz=1C1CHBF_frFR950FR950&oq=c%27est+ben+vrai+%C3%A7a+&aqs=chrome.2.69i57j0i512l2.10560j0j15&sourceid=chrome&ie=UTF-8#fpstate=ive&vld=cid:c9ce6741,vid:s4g2CVdGjj0

    1. “””””””Le GIEC a été créé en 1988 par deux institutions des Nations unies : Organisation météorologique mondiale (OMM) Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)”””””””
      Du coup il n’a pas tardé à faire son travail

  3. Une fois de plus je suis scandalisé par FRANCE TV: après le feuilleton “un si grand soleil” qui reflète toutes les perversités sociétales ambiantes, la liste est longue…, la série Capitaine Marleau où le mâle blanc de plus de 50 ans se fait injurier en permanence, je viens de découvrir cette nouveauté sur la 2: “météo et climat”.
    En plus des éternels refrains sur l’homme responsable du réchauffement climatique, de l’affolement continuel des populations (cf la théorie du cortex singulaire de BOHLER dans la BD de Jancovici), quel esprit tordu peut-il afficher et suivre une température mesurée (où et comment ?) au plus de 1 milliardième près! C’est vraiment prendre les gens pour des nullards car le bon sens populaire existe quoiqu’ils en pensent!
    L’emprise intellectuelle de cette “secte giecarde” est incommensurable, ses moyens d’influence gigantesques, son entrisme et son pouvoir de nuisance très très difficilement parables.
    Je rappelle que FRANCE TV est dirigée par Delphine ERNOTTE, centralienne, donc scientifique. Centralien moi-même, j’ai cessé de cotiser à l’association des anciens élèves depuis des années pour cette raison.
    La seule riposte possible, car il est quasi impossible de faire entendre un autre point de vue que la doxa du pouvoir, est de cesser de regarder FRANCE TV (ce que je vais faire dorénavant au maximum), d’éviter de financer directement ou indirectement cette doxa et de demander à tous ses proches de faire de même; mais la tâche est ardue…
    Persévérons quand même!

  4. Sans excuser la responsabilité des dirigeants qui se sont certainement fourvoyés dans la signature avec le Ministère de l’Environnement d’un de ces fameux et léonins « Contrats-Climat-Publicité », tels que déjà dénoncés dans notre précédent article
    https://climatetverite.net/2022/12/19/la-propagande-alarmiste-chez-les-medias-prives-francaiset-les-grands-groupes-en-france/
    Tout ce cirque n’en est que le résultat, y compris d’ailleurs la formation bourrage de crâne qui va avec, assurée probablement par les équipes aguerries du Shift-project ou de la Fresque du Climat, pour l’ensemble du personnel de ces chaînes et approfondie pour le service Météo.
    Lyssenko sors de ce corps!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire