Mobilités “douces” : les français ne sont pas dupes

Selon un sondage OpinionWay pour Sofinscope, 77% des Français pensent que les véhicules électriques sont de fausses bonnes alternatives durables. Par ailleurs, ils sont 64% à penser que les modes de transport dits “doux” (vélo, trottinette…) ne sont pas compatibles avec leur mode de vie.

Ces chiffres sont clairs : les Français ne sont pas dupes, pas plus qu’ailleurs : ils ont compris l’escroquerie “voitures électriques”, dont les problèmes sont innombrables : manque de production d’électricité, autonomie limitée, coût d’achat plus élevé, pollution importante à la construction…

Sans parler de la « décroissance » et de la « déconnexion » qu’incarnent les transports dits “doux”.

Pourtant, ces derniers sont beaucoup moins chers : vu les prix de l’essence, du véhicule, de l’entretien et de l’assurance, les gens n’ont aucun intérêt à se déplacer en voiture à moins… qu’ils y soient contraints par les temps de trajet, ou pour mille et une autre raisons (charge lourde, âge, courses pour une famille, longues et moyennes distances, handicap, praticité, souplesse quant à la destination…). L’étude rappelle ainsi que 73% des Français utilisent une voiture tous les jours, contre à peine 20% pour le vélo, malgré les milliards de subventions pour le vélo et alors qu’en face le carburant est extrêmement taxé et que les voitures sont chassées des grandes villes.

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire