Voiture électrique : 213 149 Euros de perte par exemplaire vendu ! Qui dit mieux ?

Ca devait être l’avenir de la voiture. Et c’est toujours un objectif pour nos Etats. Le sera-t-il encore demain ?

Les mauvaises nouvelles à propos de la voiture électrique se multiplient. Elle ne fait plus recette sauf auprès de certaines catégories de la population, surtout les plus aisées.

Car son coût ne cesse d’augmenter. Selon les dernières données publiées par le Wall Street Journal, Ford Motor Co. a perdu 62 016 $ (58 027 euros) sur chaque véhicule électrique vendu au cours du troisième trimestre. Rivian, un autre constructeur américain, spécialisé dans les camions, les camionnettes et les SUV électriques, a affiché une perte de 30 648 $ (28 676 euros) par véhicule vendu.

C’est énorme mais (presque) rien par rapport à ce que vient d’annoncer Lucid Motors, le constructeur d’automobiles électriques de luxe basé en Californie : il a perdu 227 802 $ (213 149 euros) par voiture vendue au cours du dernier trimestre ! D’ailleurs, Lucid a déclaré une perte nette de 630,9 millions de dollars (590.3 millions d’euros) sur le même trimestre et ses dirigeants ont réduit les prévisions de production.

On ne peut pas obliger les gens à acheter des voitures électriques. Comme on ne peut pas forcer non plus les constructeurs à en fabriquer malgré les subventions qui leur sont accordées. C’est leur survie qui est en jeu, car lorsque les ventes ne suivent pas, les pertes sont colossales.

Mieux vaut arrêter cette fuite en avant. Les  consommateurs  décideront de la suite.

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

2 réponses

  1. Là encore les Etats ont voulu influencer le marché! Malgré la résistance des constructeurs automobiles ils ont imposé à ces derniers de développer et produire des véhicules électriques. Ces derniers ont donc été mal conçus! En effet les temps de charges et les points de recharges étant inadaptés il ne s’en est vendu que pour des cas particuliers et dès l’atteinte d’un nombre pourtant encore faible les propriétaires se battent pour recharger !

    Il n’y aura pas de salut pour l’électrique sans le remplacement pur et simple d’une batterie standard vide par une batterie standard pleine en 15 secondes dans une station service !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire