Éoliennes : « C’est l’arnaque du siècle » selon un ancien directeur de communauté de communes

(Par JULIAN HERRERO dans The Epoch Times du 20 novembre 2023)

Révolté. Le terme est approprié pour qualifier le sentiment de Jean-Louis Doucy à l’égard des éoliennes. Autrefois favorable à leur installation sur son territoire, cet ancien directeur de communauté de communes des Hauts-de-France est devenu un farouche opposant à ces engins qu’il considère aujourd’hui comme la véritable « arnaque du siècle ». Il se bat depuis une vingtaine d’années pour stopper leur construction dans le nord de l’Aisne. Epoch Times l’a rencontré.

« Les promoteurs ont débarqué en nous disant qu’ils nous amenaient de l’espoir »

L’histoire débute il y a une vingtaine d’années. À l’époque, Jean-Louis Doucy est secrétaire de mairie dans plusieurs villes de son secteur avant de progresser et de devenir directeur de communauté de communes de la Thiérache d’Aumale. Des promoteurs d’énergies renouvelables le rencontrent pour lui vendre un grand projet de constructions de parcs éoliens sur son territoire. Sensible aux questions environnementales, il est tout de suite séduit par le discours des lobbyistes et accepte le projet.

« Ils ont débarqué en nous disant qu’ils nous amenaient de l’espoir. Ils nous ont également fait croire que ces machines nous apporteraient de l’électricité gratuite et que des emplois seraient créés », nous confie-t-il. « Je me suis aussi dit que ces éoliennes nous débarrasseraient enfin du nucléaire », ajoute l’ancien fonctionnaire.

Les promoteurs n’ont pas été avares en promesses pour le convaincre, tenant des propos extravagants. « Ces gens m’ont même dit que des cars entiers de touristes afflueraient pour venir observer les éoliennes ! », affirme Jean-Louis Doucy.

« L’arnaque du siècle »

Mais le jour où l’installation des éoliennes a commencé, c’est-à-dire environ quatre ans après l’arrivée des lobbyistes, tout a basculé pour l’ex-secrétaire de mairie. Il est d’abord surpris, voire choqué, par le gigantisme des machines. Il a ensuite constaté toutes les nuisances qu’elles ont engendrées, notamment en termes de qualité de vie pour les habitants et pour la faune.

« On s’est vraiment moqué de nous. Nous n’avions pas été prévenus des nuisances produites par les éoliennes : le bruit, les lumières de très haute intensité qui clignotent. En plus, j’avais aidé les promoteurs à installer leurs machines », nous dit avec regrets le sexagénaire.

Jean-Louis Doucy réalise également que les retombées économiques promises par les vendeurs du projet n’étaient que des mensonges et il déplore le peu d’emplois qui ont été créés. Le fonctionnaire à la retraite, très déçu, dénonce à Epoch Times ce qu’il appelle « l’arnaque du siècle ».

« C’est une arnaque à tous les niveaux. Et aujourd’hui on continue d’enfumer les Français en leur faisant croire que l’énergie éolienne a de l’avenir », raconte-t-il.

L’association Stop éolien 02 et les combats judiciaires

L’homme de 68 ans ne s’est pas laissé faire pour autant. Peu de temps après la construction des éoliennes, il a lancé avec plusieurs personnes des associations, dont Stop éolien 02, pour s’opposer à l’installation de nouvelles machines aux alentours de son secteur qui en compte déjà 437 sur un rayon de 20 km selon une mission régionale.

« C’est à la fois une association et un blog que nous avons créé il y a une dizaine d’années, qui a pour but d’informer les gens sur notre situation et l’énergie éolienne de manière générale », affirme-t-il.

L’ex-directeur de la communauté de communes de la Thiérache d’Aumale poursuit aussi de nombreux combats devant les tribunaux.

« Concernant les combats judiciaires, nous sommes en plein dedans. J’ai eu récemment une notification du juge nous annonçant que de nouvelles éoliennes seront construites dans une commune voisine et que nous devons 3000 euros aux promoteurs parce que nous avons osé nous défendre et nous opposer au projet », nous confie-t-il, excédé.

En tant qu’acteur du monde rural, Jean-Louis Doucy se sent vraiment mis de côté par le pouvoir central et les acteurs financiers. « On a toujours ce sentiment de mépris qui revient. Toutes les valeurs républicaines qu’on nous vend au quotidien ne comptent pas. Puis des fonds d’investissement débarquent, et au nom d’une écologie totalement dévoyée, ils tentent de nous vendre des éoliennes », conclut le retraité.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire