Bientôt un service public de l’adaptation au changement climatique ?

La folie administrative n’a plus de limites. Après le service public du dernier kilomètre imaginé par Terra Nova, celui du « testing » voulu par le député macroniste Marc Ferracci, voilà que l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) préconise la création d’un service public de l’adaptation au changement climatique.

Cette nouvelle administration, « agile et dotée de suffisamment de nouveaux effectifs aux compétences variées », viendrait « orienter et compléter l’offre existante des opérateurs publics ». Une administration de plus donc, et non pas en remplacement de celles qui existent déjà.

Une administration qui serait, bien sûr, « indépendante des organisations existantes, qu’elles soient publiques ou privées, de manière à jouer pleinement le rôle de tiers de confiance. Il est en effet important que cette équipe ne puisse pas être soupçonnée de conseiller de manière privilégiée telle ou telle offre de services ou outil, ou tel ou tel opérateur, de manière à assurer la confiance des acteurs devant s’adapter, et à limiter tout risque de conflit d’intérêt dans le conseil apporté ».

Une administration qui serait « porte d’entrée unique pour l’accompagnement au lancement des démarches », c’est-à-dire un service centralisé.

Qu’il faille s’adapter aux changements climatiques, c’est probable. Qu’il faille, pour cela, une administration d’État centralisée, c’est plus que douteux. Nous n’avons pas besoin en France de nouveaux fonctionnaires déjà trop nombreux et trop coûteux, ni de nouvelles règles et normes contraignantes déjà pléthoriques. Nous n’avons pas non plus besoin du plan du ministre Béchu, mais d’innovation.

Pour cela, il nous faut plus d’entrepreneurs, de concurrence, de liberté d’agir, de subsidiarité. Et cela ne sera pas possible sans baisse des dépenses publiques, sans simplification administrative, sans réduction du nombre de fonctionnaires, sans décentralisation.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire