L’agenda vert européen peut conduire à la désintégration de l’Europe

Le nouvel agenda vert européen (Green new deal), présenté en fanfare il y a près de trois ans par la Commission européenne, est devenu une des causes majeures du déclin économique et social de l’Europe. Il revient à se donner des objectifs de décarbonation inatteignables, sans vouloir en mesurer les conséquences économiques, financières et sociales et en multipliant les contraintes infligées aux populations et aux entreprises. Cela est encore plus flagrant quand depuis trois ans l’environnement international géopolitique, commercial et financier ne cesse de se dégrader. C’est ce que montre un rapport récent et alarmant de l’Ifri (Institut français des relations internationales). Il met en garde contre « le scénario d’une Europe en voie de désintégration… ».

Le fameux agenda vert européen, imposé par la Commission européenne aux Etats membres en juillet 2021, était déjà une pure construction intellectuelle construite sur des hypothèses technologiques et économiques très fragiles. Mais le changement rapide d’environnement géopolitique et commercial, marqué par le conflit ouvert entre les pays européens et la Russie, l’opposition grandissante entre les occidentaux et le sud global, notamment la Chine, et la dégradation de la situation économique et financière rendent cet agenda vert encore plus irréaliste et même nuisible. Le problème est que les institutions européennes admettent rarement leurs erreurs et n’en subissent pas directement les conséquences même si elles sont lourdes.

C’est ce que montre en filigrane un rapport alarmant de l’Ifri (Institut français des relations internationales) intitulé « How Can the Green Deal Adapt to a Brutal World? » (Comment l’agenda vert peut s’adapter à un monde brutal) publié il y a quelques semaines et passé presque inaperçu.

Une dépendance à la fois aux importation d’hydrocarbures et aux équipements de la transition

Il souligne qu’« il est primordial de procéder à une réévaluation stratégique et d’adapter le Green Deal à un monde brutal. L’UE [Union Européenne] ayant de moins en moins d’outils pour influencer le monde, elle devrait s’efforcer de devenir plus efficace et plus résistante à l’intérieur et plus stratégique à l’extérieur…. Le pire scénario pour la transition énergétique européenne est une voie où les coûts d’importation des combustibles fossiles restent élevés, où les équipements technologiques importés pour les technologies à faible émission de carbone augmentent, où les matières premières sont fournies et militarisées par la Chine, où les industries à forte intensité énergétique arrêtent leur production, où la plupart des gouvernements ne peuvent pas compenser l’augmentation des coûts énergétiques et économiques pour les citoyens et les entreprises, où l’innovation n’est pas mise à l’échelle, et où les budgets de R&D diminuent et produisent de moins en moins… Ce serait le scénario d’une Europe en voie de désintégration… ».

L’Union Européenne est d’abord extrêmement dépendante des importations d’énergie qui lui coûtent de plus en plus cher. Même si le taux de dépendance a diminué depuis son pic de 2019 (60,5%), il reste très élevé (55,5% en 2021).

Factures mensuelles d’importation d’énergie par l’Union Européenne

Noir pétrole, bleu gaz naturel, gris total. En milliards d’euros.

Le risque aujourd’hui est de voir une accélération de la désindustrialisation de l’Union Européenne et son appauvrissement du fait de la disparition de l’accès à une énergie abondante et relativement bon marché. Et ce n’est pas un phénomène passager lié à l’envolée des prix du gaz et de l’électricité au lendemain de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Selon les statistiques d’Eurostat, la production industrielle de l’Union Européenne a baissé de 6,1% entre septembre 2022 et septembre 2023.

Article réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Se connecter

Pour poursuivre la lecture de cet article
Abonnez-vous dès maintenant à Transitions Energies
À partir de 23€ par an


> JE M’ABONNE

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire