Le photovoltaïque pire que l’éolien : Partie 1 : un désastre écologique

Ce qu’en connaissent les français

Les Français ont souvent une vision idyllique du photovoltaïque. Ils voient des panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments agricoles ou sur le toit des maisons. Tout ça parait très bien.

La réalité est assez différente :

Ce qui existe déjà : déboisement et inconséquence

A Cestas, Gironde a été mise en service en 2015 une usine photovoltaïque occupant 267 ha de forêt des Landes à 16 km de Bordeaux pour une capacité de production nominale de 300 MW. Elle s’ajoute à celles du Gabardan (317 ha de bois détruits), La Colle des Mées 70 ha, Crucey 130 ha, Curbans 130 ha, Cap Découverte 31 ha, Gennetines 24 ha, Saint-Martin-de-Crau 29 ha, etc. Il semble que la campagne française ait vocation à remplacer champs et forêts par des étendues métalliques !

Cette usine photovoltaïque produit selon son promoteur 350 GWH par an, soit, disent-ils, la consommation de l’agglomération voisine de Bordeaux. A condition que les Bordelais veuillent bien se passer d’électricité presque tout le temps quand l’usine photovoltaïque ne produit rien ou peu et qu’ils veuillent bien mettre leur chauffage électrique à fond, de préférence combiné avec la climatisation, à midi au mois de juillet quand l’usine photovoltaïque produira un maximum d’électricité dont ils n’ont pas besoin !

C’est-à-dire que si les Bordelais ne comptaient que sur cette usine photovoltaïque ils devraient se passer de courant pendant les périodes suivantes :

  • La nuit : production zéro
  • L’hiver : production faible
  • Nuages : production très faible
  • Brouillard : production zéro
  • Pluie : production zéro

Bordeaux 2035

Occupation du sol

Cette centrale utilise 267 ha pour produire 350 GWh/an soit 7629 m2 / GWh/an

Une éolienne de 3 MW dégrade en moyenne 0.6 Ha pour produire 6.044 GWH par an soit 993 m2 / GWh/an

C’est-à-dire que le photovoltaïque occupe 7.7 fois plus de surface agricole par GWh/an que l’éolien qui est déjà un désastre en matière de dégradation et d’occupation des terres agricoles !

Ce qu’on nous prépare : 1000 ha déboisés et métallisés

À Saucats, à 24 km de Bordeaux, on se prépare à déboiser 1 000 ha (soit 10 km2) de pins pour construire la plus grande centrale photovoltaïque d’Europe qui aura une capacité nominale théorique de 1000 MW mais une moyenne utile de seulement 150 MW. Une folie !

L’usine (on ne peut pas appeler ça un parc) photovoltaïque de Saucats implantera sur 1 000 ha*, outre 3 millions de panneaux photovoltaïques produits en Chine, une zone de batteries de stockage de l’électricité (1.5 ha), une usine d’électrolyseurs (1 ha) destinée à produire de l’hydrogène et un data center (2.5 ha). Source : CNDP

Autant dire une immense zone industrielle couverte de panneaux en silicium posés sur de la ferraille là où il y a actuellement une forêt de pins non constructible !

*A titre de comparaison le Centre commercial La Valentine à Marseille, l’un des plus grands de France, occupe une surface commerciale de 6 ha, environ 10 ha avec le parking et les voies. Et on se plaint qu’il y a trop de centres commerciaux !

Prochainement : Parie 2 : un désastre économique

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

  1. Drôle de façon de gérer la forêt!
    On ne sait pas non plus combien ont touché le propriétaire de la forêt et la commune …
    Le bilan CO2 de cette opération a t-il été approuvé avant de donner le PC?
    Les PV sur les toits en autoconsommation : OUI
    Les PV pour remplacer les arbres : NON

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire