Energie : c’est au gouvernement de faire des efforts, pas aux Français

(Adelaîde Motte dans IREF du 6/9/22)

Notre situation énergétique est si dramatique que la France pourrait importer de l’électricité depuis l’Allemagne et ses centrales à charbon cet hiver, alors qu’il y a quelques années encore le pays, pionnier du nucléaire, était un exportateur net d’électricité. La SNCF, qui fait fonctionner ses locomotives à l’électricité, est ainsi enjointe à faire des économies sans pour autant diminuer la circulation de ses trains. Les Français doivent aussi faire leur part : baisser la climatisation ou le chauffage, “être au rendez-vous de la sobriété”. Peut-être que certains Français poussent trop le chauffage ou la climatisation, mais la plupart d’entre eux veille déjà à ne pas trop consommer pour des raisons économiques.

Emmanuel Macron évoque un “plan de sobriété, voire de rationnement”, ce qui inquiète tout le monde, même ceux qui sont plutôt d’accord pour faire quelques efforts. En revanche, pour des raisons idéologiques, l’Etat n’a pas encore fait tout ce que l’on pouvait légitimement attendre de lui.

Ainsi, Emmanuel Macron maintient que la fermeture de Fessenheim était inéluctable et nécessaire. Pourtant, la vénérable centrale venait de passer avec succès la visite de sécurité réglementaire et le matériel, renouvelé par des travaux par ailleurs fort coûteux, y était flambant neuf. Quant à sa proximité avec l’Allemagne, nos voisins d’outre-Rhin n’ont pas l’air si précautionneux lorsqu’il s’agit de rouvrir des centrales à charbon.

Outre l’énergie nucléaire, le gouvernement pourrait se pencher sur le cas du gaz de schiste et autoriser la recherche dans ce domaine. Des solutions à plus long terme que la baisse du radiateur.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire