Comment Al Gore a gagné 330 millions de dollars avec l’alarmisme climatique

(Un article du Daily Mail du 19/1/23 repris par nos amis de NetZero Watch)

L’ancien vice-président a fait fortune après avoir perdu contre George W. Bush. Il a créé une société d’investissement écologique qui vaut aujourd’hui 36 milliards de dollars et lui rapporte 2 millions de dollars par mois… alors qu’il met en garde contre les “bombes de pluie” et les “océans en ébullition”.

Prévenir le monde qu’il est au bord de la catastrophe a été lucratif pour Al Gore.

Sa prédiction délirante à Davos, selon laquelle la Terre est confrontée à des “bombes de pluie” et à des “océans en ébullition”, n’est que la dernière en date de ses décennies d’alarmisme climatique.

Dans le même temps, l’ancien vice-président a été à l’avant-garde des investissements dans les technologies vertes, ce qui a fait grimper sa fortune à un montant estimé à 330 millions de dollars.

Quatre ans après sa défaite contre George W. Bush en 2000, Gore a créé Generation Investment Management avec l’ancien directeur général de Goldman Sachs et ami proche David W. Blood.

La mission de cette société d’investissement, où Gore perçoit un salaire mensuel de 2 millions de dollars, est de soutenir les entreprises qui s’engagent dans la voie de l’écologie. La société vaut environ 36 milliards de dollars.

Il a fièrement déclaré que son rôle au sein du fonds, lors de son lancement, était celui d’une figure de proue : “Je ne suis pas un sélectionneur d’actions”.

Entre 2008 et 2011, la société a généré environ 218 millions de dollars de bénéfices à répartir entre ses 26 partenaires. En tant que fondateur, Gore avait probablement une part importante des bénéfices.

La société possède des millions d’actions dans des entreprises telles qu’Amazon, Microsoft, Alphabet, la société mère de Google, le géant de la finance Charles Schwab et le roi du tracteur John Deere.

Le groupe a également investi dans des entreprises moins connues telles que Motivate, la société à l’origine du Citi Bike de New York, et la société taïwanaise de scooters électriques Gogoro. […]

En plus de l’argent de Green Investment Management, Gore possède environ 80 millions de dollars d’actions dans des entreprises de premier plan comme Apple et Google, il perçoit également un salaire d’Apple en tant que membre du comité de rémunération.

Il touche également un salaire d’Apple en tant que membre du comité de rémunération. Gore gagne également au moins 200 000 dollars par intervention publique. Les plus grandes entreprises du monde sollicitent également les conseils de Gore sur le “virage vert” pour des sommes non divulguées.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2022 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2022 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire