Une nouvelle étude confirme que les récifs coralliens s’adaptent aux eaux plus chaudes

Londres, le 16 février – Dans une nouvelle étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, des scientifiques ont découvert que certains coraux du Pacifique oriental s’adaptent à un monde plus chaud en accueillant des algues plus tolérantes à la chaleur.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prévoit qu’un réchauffement de 2 °C ferait disparaître 99 % des coraux de la planète. Toutefois, la nouvelle étude

“montre qu’il existe des récifs inhabituels qui pourraient être en mesure de survivre pendant plusieurs décennies grâce à leur capacité à échanger des symbiotes”,

a déclaré dans un communiqué Andrew Baker, biologiste marin à l’université de Miami et coauteur de la recherche.

“Même si nous ne pensons pas que la plupart des récifs seront capables de survivre de cette manière, cela suggère que les vestiges de nos récifs actuels peuvent persister plus longtemps que nous ne le pensions auparavant, bien que potentiellement avec beaucoup moins d’espèces”, a déclaré Baker.

Un nouveau rapport récemment publié par la Global Warming Policy Foundation (GWPF), utilisant des données officielles du monde entier, a révélé qu’il n’y a pas de réduction statistiquement significative des récifs coralliens mondiaux depuis le début des enregistrements fiables il y a vingt ans. En fait, pour la Grande Barrière de Corail, le plus grand système récifal du monde, une couverture corallienne record a été enregistrée.

Le Dr Peter Ridd, l’un des chercheurs les plus éminents au monde dans le domaine des coraux, a déclaré

“Les scientifiques font preuve d’un pessimisme suspect quant à l’avenir des récifs du monde entier, même lorsqu’ils découvrent de merveilleuses nouvelles comme cette dernière étude réalisée dans le Pacifique oriental. Pourquoi colportent-ils constamment un tel malheur ?”

Accéder à l’étude (en anglais)

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

  1. Il a fait plus chaud dans le passé et les coraux sont toujours là. Soit ils ont souffert et Dame Nature a rétabli la situation, soit ils n’ont tout simplement pas souffert et se sont adaptés, ce qui paraît le plus plausible.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire