L’UE abandonne le fonds de subventions vertes, car Bruxelles est à court d’argent stupide

(Transport & Environment, 20 juin 2023 via Net Zero Watch)

La résistance des capitales européennes a forcé l’UE à abandonner ses plans visant à dépenser plus d’argent dans d’énormes subventions en annonçant qu’il n’y aurait pas d’argent frais pour les technologies vertes dans la dernière révision du budget.

La réponse de l’UE au paquet climatique des Etats-Unis a été qualifiée de “faible” par Transport & Environment, et ne suffira pas à empêcher la délocalisation de l’industrie verte.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré l’année dernière qu’elle créerait un nouveau Fonds européen de souveraineté pour aider les entreprises de l’UE à concurrencer la loi sur la réduction de l’inflation (IRA) du président Biden. Mais alors que les États-Unis injectent 369 milliards de dollars (340 milliards d’euros) dans des secteurs clés tels que les batteries et les turbines éoliennes, la résistance des capitales européennes – notamment Berlin – a fait que l’exécutif européen n’a pu s’engager que sur un maigre montant de 10 milliards d’euros, dans le cadre de la révision à mi-parcours de son budget (CFP) annoncée aujourd’hui.

L’IRA se concentre sur l’augmentation de la production de produits verts en offrant, par exemple, des crédits d’impôt pour les batteries et les turbines éoliennes. L’UE, quant à elle, prévoit d’affecter les fonds limités qu’elle a mis à disposition à la recherche et au développement.

Plutôt que d’apporter de nouveaux fonds, la nouvelle proposition de “Plate-forme stratégique pour les technologies en Europe” remanie en grande partie les fonds déjà disponibles dans le cadre des plans de financement existants.

Si l’Allemagne et la France ont débloqué beaucoup d’argent pour soutenir leurs propres industries, cela n’est pas suffisant pour rivaliser avec les États-Unis ou la Chine, estime T&E.

Xavier Sol, directeur de la finance durable chez T&E, a déclaré :

“Washington et Pékin se moqueront de la faiblesse de la proposition de l’UE. Il y a un grand décalage entre les objectifs stratégiques de la politique industrielle verte de l’UE et l’argent qui a été mis sur la table. Les pays riches comme l’Allemagne et la France doivent cesser de traîner les pieds pour obtenir des fonds frais. À long terme, nous aurons besoin d’une approche à l’échelle européenne si le continent veut rivaliser avec les États-Unis et la Chine dans la course mondiale à l’armement en matière de technologies propres.”

Full story

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire