Nouvelle étude : Dix fois plus de décès sont dûs au froid qu’au chaud en Europe

Lancet, 16 March 2023 publié par nos confrères britanniques de NetZeroWatch

Pierre Masselot et al. (2023) Excess mortality attributed to heat and cold: a health impact assessment study in 854 cities in Europe

Dans les 854 zones urbaines d’Europe, nous avons estimé un excès annuel de 203620 décès attribués au froid et de 20173 attribués à la chaleur.

Attention : échelles différentes (1 à 5) entre le côté chaud et le côté froid

Contexte

La chaleur et le froid sont des facteurs de risque environnementaux reconnus pour la santé humaine. Toutefois, la cartographie de la charge de morbidité qui en découle est une tâche difficile en raison de la complexité des associations et des différences de vulnérabilité et de distribution démographique. Dans cette étude, nous avons réalisé une évaluation complète de l’impact de la mortalité due à la chaleur et au froid dans les zones urbaines européennes, en tenant compte des différences géographiques et des risques spécifiques à l’âge.

Méthodes utilisées

Nous avons inclus les zones urbaines européennes entre le 1er janvier 2000 et le 12 décembre 2019, en utilisant l’ensemble de données de l’Audit urbain d’Eurostat et les adultes âgés de 20 ans et plus vivant dans ces zones. Les données ont été extraites d’Eurostat, du réseau de recherche collaborative multi-pays multi-villes, du spectroradiomètre imageur à résolution modérée et de Copernicus. Nous avons appliqué une méthode en trois étapes pour estimer les risques de température de manière continue à travers les dimensions de l’âge et de l’espace, en identifiant les modèles de vulnérabilité sur la base des caractéristiques et des structures démographiques propres à chaque ville. Ces risques ont été utilisés pour calculer les températures minimales de mortalité et les percentiles correspondants, ainsi que les taux de surmortalité bruts et standardisés pour la chaleur et le froid, agrégés à différents niveaux géographiques.

Résultats

Dans les 854 zones urbaines d’Europe, nous avons estimé une surmortalité annuelle de 203 620 (IC empirique à 95 % 180 882-224 613) décès attribués au froid et de 20 173 (17 261-22 934) décès attribués à la chaleur. Ces chiffres correspondent à des taux standardisés pour l’âge de 129 (IC 95 % empirique 114-142) et 13 (11-14) décès pour 100 000 personnes-années. Les résultats diffèrent selon l’Europe et les groupes d’âge, les effets les plus importants étant observés dans les villes d’Europe de l’Est, tant pour le froid que pour la chaleur.

Full paper

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire