Faim dans le monde : un rapport alarmiste de l’ONU démenti par les faits

Nous traduisons ici un texte de nos confrères britanniques de NetZeroWatch

Londres, 15 juin – Net Zero Watch a critiqué l’ONU et les médias pour avoir affirmé que “le changement climatique plonge des millions de personnes dans la faim”, une affirmation largement relayée par les médias.

Un nouveau rapport des Nations unies, intitulé “L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2023”, affirme que 122 millions de personnes supplémentaires sont confrontées à la faim par rapport à 2019 et que l’insécurité alimentaire mondiale s’est aggravée ces dernières années en raison de la pandémie, des chocs climatiques répétés et des conflits, y compris la guerre en Ukraine.

Si Covid-19 et la guerre en Ukraine ont perturbé l’approvisionnement alimentaire et fait grimper l’inflation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, il n’est pas vrai que la production alimentaire diminue en raison de phénomènes météorologiques extrêmes.

Même le Pakistan, qui a été touché par de graves inondations l’année dernière, vient de faire état d’une récolte record.

Les affirmations des Nations unies sur le climat sont également contredites par leurs propres données, qui montrent que la production alimentaire mondiale continue d’augmenter. En 2021, de nouveaux records ont été établis pour la production céréalière et la valeur de la production agricole. L’année dernière a enregistré la deuxième production céréalière la plus élevée jamais enregistrée et l’on s’attend maintenant à ce que cette année établisse encore un nouveau record pour le blé.

Selon la méthodologie du nouveau rapport, les affirmations des Nations unies ne sont pas du tout fondées sur des données réelles. Leur indice de la faim est dérivé d’une modélisation informatique, tandis que leur mesure de l’insécurité alimentaire est calculée à partir d’enquêtes auprès des ménages.

Paul Homewood, chercheur en climatologie, commente :

“Le directeur de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a déclaré que les systèmes alimentaires mondiaux pourraient s’effondrer complètement. C’est tout à fait irresponsable et c’est un déni total de la réussite remarquable de l’industrie agricole mondiale.

Si l’ONU se préoccupe de la faim dans le monde, elle devrait peut-être mettre un terme à tous les projets d’agriculture “Net Zero” et de ré-ensauvagement entrepris en Europe et ailleurs, tout cela au nom du changement climatique.

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire