Londres annonce l’ouverture de “centaines” de nouvelles licences gazières et pétrolières

Cette annonce intervient en pleine remise en question au Royaume-Uni de certaines politiques vertes en raison de leur coût pour les Britanniques en pleine inflation.

Londres annonce l'ouverture de "centaines" de nouvelles licences gazières et pétrolières

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak lors d’une conférence de presse, le 13 juillet 2023 à Londres.

C’est une nouvelle qui devrait susciter l’ire des associations écologistes. Le gouvernement britannique a promis lundi d’ouvrir des “centaines” de nouvelles licences d’exploration et d’exploitation pétrolières et gazières en mer du Nord, dans la foulée de l’engagement du Premier ministre Rishi Sunak d’agir de manière “pragmatique et proportionnée” contre le réchauffement climatique. 

En faisant une telle annonce, l’exécutif s’expose à de lourdes critiques de la part d’organisation écologistes sur le sérieux de son engagement pour l’environnement. Celle-ci intervient en pleine remise en question, au sein de la majorité conservatrice mais aussi dans l’opposition travailliste, de certaines politiques vertes en raison de leur coût pour les Britanniques en pleine inflation.

Indépendance énergétique

Rishi Sunak s’oppose également frontalement aux travaillistes, qui, donnés en tête en vue des prochaines élections générales l’année prochaine, veulent mettre fin à l’exploitation pétrolière et gazière en Mer du Nord. “Nous avons tous été témoins de la manière dont (le président russe Vladimir) Poutine a instrumentalisé l’énergie, perturbant les approvisionnement et faisant caler la croissance dans des pays du monde entier”, a déclaré le chef du gouvernement conservateur dans un communiqué.

“Maintenant plus que jamais, il est vital que nous renforcions notre sécurité énergétique et capitalisions sur cette indépendance pour procurer de l’énergie plus abordable et propre aux foyers et entreprises britanniques”, ajoute M.Sunak. 

Il souligne que même quand le Royaume-Uni, qui a massivement investi dans le nucléaire ces dernières années, aura atteint son objectif neutralité carbone en 2050, un quart de ses besoins en énergie proviendra du pétrole et du gaz. Le gouvernement dévoile en outre deux site de capture et de stockage de CO2 en Mer du Nord, secteur susceptible de soutenir juqu’à 50.000 emplois, selon Downing Street.

Nos articles sont généralement publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire