Personne ne veut de véhicules électriques d’occasion, ce qui rend également la vente de véhicules neufs plus difficile

(Bloomberg, 22 décembre 2023 via NetZeroWatch)

L’abandon des voitures équipées de moteurs à combustion se heurte à un nouvel obstacle : les conducteurs ne veulent pas acheter de véhicules électriques d’occasion, et cela mine également le marché du neuf.

Sur le marché de l’occasion, évalué à 1 200 milliards de dollars, les prix des voitures à batterie chutent plus rapidement que ceux de leurs cousines à moteur à combustion. Les acheteurs les évitent en raison du manque de subventions, du désir d’attendre une meilleure technologie et du manque persistant d’infrastructures de recharge. 

Une guerre des prix féroce déclenchée par Tesla Inc. et les modèles chinois compétitifs dépriment encore davantage la valeur des voitures électriques neuves et d’occasion, menaçant les bénéfices de concurrents comme Volkswagen AG et Stellantis NV.

Étant donné que la plupart des véhicules neufs en Europe sont vendus via des contrats de location, les constructeurs automobiles et les concessionnaires qui financent ces transactions tentent de récupérer les pertes liées à la chute des valorisations en augmentant les coûts d’emprunt. Cela nuit à la demande sur certains marchés européens qui étaient à l’avant-garde de l’abandon de la propulsion alimentée aux combustibles fossiles. 

Certains des plus gros acheteurs de voitures neuves, y compris les sociétés de location, réduisent l’adoption des véhicules électriques parce qu’ils perdent de l’argent sur les reventes, Sixt SE supprimant les modèles Tesla de sa flotte.

“Quand une voiture perd 1% de sa valeur, je réalise 1% de profit en moins”, a déclaré Christian Dahlheim, qui dirige la branche services financiers de VW. Les problèmes liés aux véhicules électriques d’occasion, a-t-il déclaré, pourraient détruire des milliards d’euros de revenus pour l’ensemble du secteur.

Les problèmes devraient s’intensifier l’année prochaine, lorsqu’un grand nombre des 1,2 million de véhicules électriques vendus en Europe en 2021 mettront fin à leurs contrats de location de trois ans et entreront sur le marché de l’occasion.

La manière dont les entreprises s’attaqueront à ce problème sera déterminante pour leurs résultats financiers, la confiance des consommateurs et, à terme, la décarbonation – y compris le projet de l’Union européenne visant à éliminer progressivement les ventes de nouvelles voitures à carburant d’ici 2035.

Article complet

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

5 réponses

  1. A-t-on pensé au recyclage des véhicules électriques devenus inutiles ? Que fera-t-on des moteurs, des batteries ? Pourra-t-on les reconvertir en véhicules thermiques ?

  2. Bonjour, je ne comprends toujours pas le manque de combativité des constructeurs automobiles pour soutenir le thermique et abolir les malus. Ils auraient eu avec eux les clients et l’UE (autoproclamée) n’aurait pu que s’incliner face à la volonté des peuples disposant d’eux mêmes. Un alliance constructeurs/ clients aurait un impact inédit et efficace pour lutter contre les inepties technocratiques, suicidaires et liberticide de Bruxelles. Autre question; Quel parti, aux élections européennes du 9 juin défend la cause de l’objectivisme carbo-climatique ? En clair, pour qui faut-il voter ? Merci. Meilleurs vœux

    1. C’est une très bonne question : 37% de la population, plutôt de droite, peut être qualifiée de climato-sceptique ; mais même des partis qui ont fait moins de 5% aux présidentielles ne semblent pas intéressés par cet électorat.

  3. j’ai eu l’excellente idée d’acheter un Peugeot RIFTER 130 CV BOITE AUTO Diesel en 2020, depuis, sans cesse des offres de rachat , retraité, roulant peu il finira avec moi .Deux des petites filles qui roulent Renault electric se désolent de leur choix. Ma fille tente de revendre sa 200CV qui bouffe des pneus en 15.000km des pneus hors de prix, à subit 4 pannes jamais élucidées. on oubliera le cout des cartes pour acheter des KW en station service

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire