Le développement de la biomasse n’est pas un long fleuve tranquille

Le bois-énergie, le biogaz, la biomasse liquide sont autant de formes d’énergie issues de la biomasse et donc renouvelables considérées comme indispensables pour presque tous les scénarios de transition énergétique. Mais il y a un gros problème, il sera extrêmement difficile d’obtenir de la nature qu’elle produise les quantités suffisantes pour faire face au besoins sans sacrifier les cultures vivrières ou les forêts…

 

Il s’agit d’un élément considéré comme indispensable dans la plupart des scénarios et stratégies de décarbonation de l’économie et plus particulièrement de la production d’énergie. Parvenir au graal de la neutralité carbone en 2050 nécessite un développement majeur de l’usage de la biomasse.

Celle-ci peut prendre différentes formes. Celle du bois-énergie pour décarboner les centrales fonctionnant aujourd’hui au charbon, ce qui est envisagé à Cordemais en Loire-Atlantique et Emile Huchet en Moselle. Celle du biogaz issu de la méthanisation mais aussi celle de biocarburants notamment pour l’aviation ou celle de biomasse liquide pour remplacer le fioul comme cela est envisagé en Corse pour la centrale thermique de Lucciana.

Choisir entre d’un côté l’agriculture vivrière et les forêts et de l’autre la production de biomasse

Toutes ces formes de la biomasse ont une chose en commun. S’il s’agit bien d’énergies renouvelables car issues de la production agricole ou sylvicole, leur disponibilité dépend de la capacité de la nature à produire la matière première en quantité suffisante. Or, cette capacité est problématique et se heurtent à de nombreuses limites.

Certains alertent déjà sur la concurrence entre agriculture vivrière et cultures dédiées à la production de …

 

Article réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Se connecter

Pour poursuivre la lecture de cet article
Abonnez-vous dès maintenant
à Transitions Energies
À partir de 23€ par an


> JE M’ABONNE

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire