La science climatique la plus récente : bonne nouvelle pour l’agriculture irlandaise

Nous publions ici une vidéo de 50 mn du professeur William A van Wijngaarden présentée le 14 Novembre 2023 lors d’une conférence organisée par l’ICSF et CLINTEL.

Regarder la vidéo (50 mn)


Pour mémoire, il est possible :

  • d’afficher son discours en sous-titres
  • d’avoir ces sous-titres traduits (au moins sous chrome si on a activé la traduction automatique de chrome)

… en jouant sur les 2 icônes en bas à droite de la vidéo :

Nos articles sont publiés sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA

Ils peuvent être reproduits sous la même licence, en en précisant la source, et à des fins non commerciales.

Une réponse

  1. Voilà une vidéo tout à fait intéressante, elle montre bien les phénomènes radiatifs dans l’atmosphère et elle insiste bien sur les difficultés de leurs calculs et notamment, les calculs de diffusion et rétrodiffusions ainsi que les calculs d’influences des nuages. L’auteur explique bien les raisons pour lesquelles gaz dits à effet de serre ne peuvent pas être accusés de provoquer des fluctuations climatiques importantes et donc ne peuvent pas conduire par leurs augmentations à des catastrophes.
    Cependant dès le premier slide on comprend que les seuls aspects rayonnements seront traités!
    Il n’y est aucunement question, des courants de convection, des effets gravitationnels, des chaleurs latentes de changement d’état de l’eau un peu comme si le rayonnement qui s’échappe en haut ne pouvait pas provenir d’une autre source que celles impliquant un rayonnement. C’est évidemment faux!
    En conséquence l’auteur qui n’a visiblement ni lu Ferenc Miskolczi ni Zeller/Nikolov passe à coté de la vraie explication de la température moyenne de la surface!
    Il faut néanmoins reconnaître qu’il démontre que, quelle que soit cette température, les gaz dits à effets de serre et les conséquences de leurs effets sur les rayonnement n’y peuvent rien changer.
    Il se permet quand même de mettre en accusation les modèles climatiques numériques globaux alors qu’il ne comprend pas pourquoi ils se trompent. Il invoque néanmoins un système de régulation que les modèles sont incapables de prendre en compte.
    En conclusion, beau travail que l’auteur devrait compléter avec des considérations sur les raisons des rayonnements infra rouge montant et descendant mesurés au niveau du sol jusqu’à la tropopause.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant d’être publiés, restez courtois.

Derniers commentaires :

Climat et Vérité

Appel à adhésion et soutien

Chers lecteurs de Climat & Vérité

Le débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences est verrouillé en France depuis des décennies par l’hégémonie de la Pensée Unique et son alarmisme totalement excessif. L’ouverture d’un débat sur ces questions est indispensable.

Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre pour mener cette lutte. Nous vous proposons d’adhérer à notre association, ou de nous faire un don. Votre argent servira en particulier à augmenter la diffusion de notre newsletter et à améliorer notre site.

Trois possibilités de nous aider vous sont proposées (ci-dessous, ou boutons dans le bandeau latéral de droite du site) :

  • Adhésion 2024 permettant de participer à l’assemblée générale de l’association : cotisation 50 €
  • Soutien pour 2024 à l’association, sans adhésion : 25 €
  • Don à votre convenance.
Le bureau de CLIMAT & VERITE

Formulaire de contact

Recevoir la Newsletter hebdomadaire